Vancouver, Jour 34 : la vie devant, la route derrière

Terre ! Le Drakkar est arrivé sur les côtes de la Colombie-Britannique vendredi midi. Après un mouillage à proximité de Vancouver, il s’apprête à rejoindre Victoria pour sa dernière escale.

Photo de couverture : le coucher de soleil sur Vancouver.

« Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine, elle est mortelle ». Paulo Coelho.

Vue depuis le village Olympique de Vancouver, les buildings sous les nuages.

Vue depuis le village Olympique de Vancouver.

Victoria sera le point final de ce road trip de 7 semaines sur les provinces canadiennes. Un brusque retour à la réalité, au brouhaha de la vie après tant de jours passés dans le silence des étendues herbeuses à parler notre propre langue et à danser à l’unisson.

Au cours de notre voyage, on est passés comme ça de ville en ville, de lieu en lieu, peu de temps pour les comprendre dans leur intégralité, se les approprier, mais suffisamment pour en avoir une première impression, un sentiment fugace qui n’appartient qu’à nous. Ce sentiment, cette aventure, je ne les oublierai jamais. Le Drakkar va bientôt faire son dernier voyage.

Un fleuve dans la forêt Canadienne.

Merci pour tes décors Canada.

Une foret et un fleuve sous les nuages.

La vie.

Un rocher au bord de l’océan.

Le Canada et ses décors.

La fin du voyage approche à grands pas. La mâture a été prise d’assaut par les barbares qui s’offrent une dernière ascension pour profiter de l’horizon infini sur l’océan.

Dans quelques jours, quelques heures désormais, nous serons de retour en territoire ontarien.

L’ambiance est détendue malgré les préoccupations liées aux différentes formalités qui nous attendent et sur la façon dont va se dérouler notre retour (physiquement et mentalement).

Le bus BRBR le Conquérant, noir et or.

Adieu mon fidèle destrier.

L'intérieur du bus BRBR avec des néons roses.

Adieu mon escargot.

Je crois que nous sommes conscients que nous avons eu de la chance, et je ne peux m’empêcher de penser à l’engouement qu’a suscité le #BRBRbus auprès de notre groupe lors de notre départ de Toronto….

On est tristes et heureux à la fois. Mille émotions, confuses, désordonnées, qui viennent nous lécher l’esprit puis repartent. De littérales vagues d’émotions pour ma part.

Nous, on a juste navigué sur un bus. Mais il faut croire que c’était plus que ça.

Des rencontres

Rencontres humaines avec les artistes, avec les gens, mais surtout rencontres entre nous, au sein de notre groupe de joyeux matelots.

Mention spéciale à Mark, le pilote de drone de Calgary.

Mark, notre sauveur et Joffrey notre caméraman posent devant un pick up noir sur lequel sont posés deux drones.

Le Sauveur Mark, deux drones et un poilu.

Deux jeunes discutent dans la rue, tout deux portent une casquette de l'émission de télévison BRBR.

Nous laissons derrière nous une armée. Équipée et fière. Ok bon là elle ne paie pas de mine mais bon… On ne juge pas un livre par sa couverture.

Des surprises 

Liées aux tournages (pour ne pas dire problèmes), les surprises liées aux lieux, au bus, mais aussi les surprises de devoir trouver des toilettes et des douches, de savoir si la nuit dans le bus il va faire froid ou pas…etc.

Mention spéciale à la réparation d’urgence du toit en pleine tempête.

Marc, preneur de son, sur le toit du BRBRbus, et Aurélien, en bas, sous la pluie battante tentent d'en réparer le toit.

C’est l’histoire d’une fenêtre, d’un bus et d’une tempête.

Deux livres, un shampoing, un portefeuille et un dentifrice posés sur un lit.

Adieu table de nuit qui n’en était pas une et n’était pas pratique mais comme j’étais le seul à ne pas avoir de rangements dans mon lit, c’était comme cela.

Une lampe et son couvercle tenus par la main d'Aurélien, Réalisateur en chef.

Adieu lampe qui n’a jamais marché et qui me tombait dessus toutes les nuits…

Mel, animatrice de BRBR et Gaelle, réalisatrice, assises sur des chaises pliantes dehors.

Adieu vie de bohème.

Du linge qui sêche sur le retroviseur du #BRBRbus.

Adieu vie de bohème 2.

Un salon du #BRBRbus avec un pare-chocs de voiture en travers.

Adieu confort et luxe.

L'équipe du #BRBRbus en pyjama dans la cuisine du bus au petit matin.

Adieu matins de joie…

Des jeux

Les fous rires dans le bus, sur les tournages, les confidences, les secrets, les moments de détente ensemble. Les blagues que désormais seuls nous pouvons comprendre…etc.

Mention spécial au jeu « CHRIS IS…»

Marc et Joffrey, caméramans, et Marc, preneur de son, sur un canapé jouent à un jeu, deux d'entre eux tentent de deviner ce que dessine le troisième

Le jeu « Chris is… »

Joffrey, caméraman, sourit et tient une pancarte où l'on peu lire CHRIS IS BR.

Chris is « BR » ?

Nadia, assistante à la réalisation, tient une boule de bowling et s'apprête à la lancer.

Adieu moment complices. Ici Nadia et ses fameux STRIKES.

Une dame dans une foule tient une pancarte sur laquelle il est écrit I LOVE VODKA.

Au revoir moments de fou-rires.

Des visites

Les provinces, les villes, les décors magnifiques que le pays nous a offerts… et ses chambres d’hôtels.

Mention spéciale pour les bisons des plaines de l’Alberta.

Des bisons derrière une clôture.

Les plaines et leurs bisons.

Mais aussi ce voyage c’était plus, plus pour la communauté francophone du pays. Depuis quatre années j’arbore avec honneur les couleurs du clan BRBR et je suis très fier d’être l’un des guerriers à l’origine de sa création. Rares ont été les initiatives de cette envergure et j’espère qu’un jour, quelqu’un, quelque part fera référence à notre équipage comme étant des pionniers.

Un drone blanc avec un sourire et des yeux rouges peinds dessus.

Michou 1 : blessé au combat.

Un de nos drones devant notre bus de tournée or et noir.

Michou 2 : porté disparu.

BRBR Le Conquérant est impossible à décrire. Impossible à comprendre. Plus tard viendra le temps de la prise de recul. Pour l’instant, la houle de ces sensations nous berce. On s’accroche encore un peu à l’instant présent… Et on dit au revoir.

Bye bye, le Drakkar.

PS : Merci à mon équipage de barbares pirates : Melissa, Nadia, MJ alias TJ, Jo, Gaëlle, Chris, Marc, Michou 1, 2 (R.I.P) et 3 sans qui le voyage n’aurait jamais pu être ce qu’il a été.

Salut Vulcain, longue vie et prospérité.

À demain pour la suite des aventures…

A.

Pour découvrir l’essentiel de la nouvelle musique canadienne, toutes nos sessions, entrevues et critiques d’albums, rendez-vous sur BRBRtfo !