Une journée à Charlottetown

Au cours de la tournée BRBR Le Conquérant, notre équipe de nomades digitaux a eu la chance d’explorer un bon bout du Canada. Chaque mardi, nous vous offrons une visite guidée à la sauce BRBR de la ville mise à l’honneur dans l’épisode de la semaine. Vous y retrouverez les coups de cœur des Barbares, les places à ne pas manquer, les spécialités culinaires, des endroits insolites, les festivals de musique et moulte activités dont vous ne soupçonniez (peut-être) pas l’existence.  Aujourd’hui, on vous fait découvrir Charlottetown.

Les BRBRecommandations

Comme à l’accoutumée, cette journée BRBR va être longue et bien remplie donc on vous conseille de la commencer sur le bon pied, par un café à Kettle Black, plus précisément un flat white, la recommandation de notre Réal en chef Aurélien, qui a d’ailleurs une théorie sur ce café à base d’espresso, de lait vapeur et de mousse de lait à propos duquel l’Australie et la Nouvelle-Zélande se battent pour en clamer l’origine :

« C’est marrant parce que dans l’est (du Canada, ndlr) tu ne trouves pas de flat white. Mais dès que tu t’éloignes, l’influence des Australiens se fait sentir et de Charlottetown jusqu’à Vancouver tu en verras sur le menu des cafés. En fait Charlottetown c’est la premiere ville où tu trouves des flat whites (symboliquement en tous cas pour nous car c’est probablement pas la première ville qui en fait sur la route). »

La devanture du café Kettle Black.

Le fameux Kettle Black !

Rendez-vous ensuite à Victoria Row, à 15 minutes de marche de là, pour flâner dans ce quartier pittoresque aux nombreuses boutiques et restaurants indépendants tenus par des jeunes de la ville. Le magasinage peut continuer dans le magasin de disques Back Alley Music, recommandé spécialement par nos invitées d’honneur, les auteures-compositrices-interprètes The Eastern Belles.

Photo prise à l'intérieur du magasin de disques Black Alley Music.

À Black Alley Music.

Pour le lunch, partez déjeuner au restaurant Terre Rouge. Recommandation de l’équipe : essayez leurs tacos au poisson, un régal !

Si vous avez encore un peu de place pour le dessert ça tombe bien, les meilleures crèmes glacées de la ville sont à trois minutes de marche de vous, à Cows !

La devanture du glacier Cows.

Cows fait les meilleures crèmes glacées de la ville paraît-il !

L’Île-du-Prince-Édouard offre un large panel d’activités extérieures, mais pour cette journée et la simplicité de ce billet on vous en a retenu deux; la première à environ trente minutes de route de Charlottetown, l’autre à une heure.

Premièrement, vous pouvez partir sur la côte sud de l’île pour admirer les teintes grenat et corail des plages du parc provincial Argyle Shore. La plupart des côtes de l’île sont composées de roche rouge, imputable à une forte présence d’oxyde de fer. De rouille, quoi.

La deuxième option, un peu plus éloignée mais tout aussi bucolique, consiste à monter au nord-est de l’île pour payer une visite au Teapot Rock : un amas de roches sablonneuses qui, à force de se faire façonner au gré du courant, ont pris la forme d’une theillère.

Le « Teapot Rock », et sa forme si... distincte !

Le « Teapot Rock », et sa forme si… distincte !

NB : accéder au parc Argyle Shore tout comme au Teapot Rock nécessitant d’avoir une voiture, on vous propose d’écouter les tounes d’artistes du coin en chemin, notamment la pépite dream pop Sorrey, autre invitée de BRBR à Charlottetown.

Après ce grand bol d’air frais, vous aurez sûrement une faim de loup. Revenez au centre-ville manger du homard, spécialité de l’île, au restaurant de fruits de mer Lobster on the Wharf. Ici, autant vous dire que la recommandation de l’équipe est plutôt self-explanatory.

Vous ne savez pas quand vous reviendrez sur l’Île-du-Prince-Édouard et vous voulez profiter au maximum de votre séjour ? Marchez jusqu’au Centre des arts de la Confédération pour voir la mythique pièce Anne of Green Gables, adaptée du roman homonyme écrit par l’auteure prince-édouardienne Lucy Maud Montgomery. Pour la petite histoire Mel, l’animatrice de BRBR, et Meaghan, du groupe The Eastern Belles, ont été approchées dans la rue à plusieurs reprises lors du tournage en raison de leur ressemblance avec Anne, l’héroïne aux cheveux roux.

Une journée type BRBR se termine toujours en musique, on vous propose donc d’aller prendre un verre au Baba’s Lounge PEI et checker les lives du coin. Le bar a d’ailleurs accueilli un autre invité de BRBR à Charlottetown, la formation rock Coyote.

Si vous avez suivi notre programme à la lettre, vous devriez être exténué. Alors rentrez à votre hôtel/auberge/airbnb/#BRBRbus/camping/couchsurfing et profitez d’une nuit de sommeil bien méritée avant de reprendre la route.

Prochain arrêt découverte, Moncton !

En tournage avec Coyote dans une piscine. Vide.

En tournage avec Coyote dans une piscine. Vide.

Le BRBRbonus

Si vous vous trouvez à Charlottetown au mois de mai, ne manquez pas le May Run Music Festival qui depuis 2015  inclut la Music PEI Week, événement ayant permis à Paper Lions, notre dernier invité à Charlottetown, de remporter 6 awards en 2014.

Le groupe paper lions joue dans un parc

En tournage avec Paper Lions !

Retrouvez The Eastern Belles, Sorrey, Coyote et Paper Lions le 23 janvier 2016 sur les ondes de TFO !

Pour découvrir l’essentiel de la nouvelle musique canadienne, toutes nos sessions, entrevues et critiques d’albums, rendez-vous sur BRBRtfo !