Sudbury, Jour 15 : punaises de lit dans le #BRBRbus ?!

Mystère résolu, le chauffage est revenu, et ce pour de bon ! Imaginez-vous dont que l’autre matin à Ottawa lorsque je suis allée à l’autobus ramasser quelques trucs pour la journée j’ai rencontré John, notre brave chauffeur, qui m’avoua d’un ton assez décontracté la cause de notre température hivernale de ces derniers jours. La raison est bien simple, une erreur de bouton…

Photo de couverture : la gang mange du Mexicain.

L’erreur est humaine

Juste à côté du siège du conducteur, il y a 2 interrupteurs : un pour activer les lumières à l’arrière de l’autobus et l’autre pour activer l’électricité de l’autobus… Vous imaginez la fin de mon histoire.

Par mégarde, John avait appuyé sur le mauvais interrupteur, ce qui a causé l’arrêt complet de l’alimentation du chauffage…. J’aime bien dire une faute avouée est bien vite pardonnée. Après tout l’erreur est humaine.

Un gros plan des boutons de lumière et de l'électricité du #BRBRbus

COUPABLE !

Je suis la meilleure placée pour parler d’erreur humaine. On se souvient bien que dernièrement il m’est arrivé un petit accident de voiture.

Pour ceux et celles qui avaient manqué la nouvelle, j’ai malencontreusement roulé par-dessus un cercle de métal confectionné pour faire un feu de camp dans un camping. À ma défense, j’aimerais mentionner que je suis la personne qui conduit le plus souvent durant la journée, donc mes probabilités d’accident sont bien plus élevées que tous les autres.

Ceci dit, afin de ne pas répéter la même erreur, j’ai apposé sur le babillard dans l’autobus le mini croquis de mon incident.

Un dessin montrant l'accident de MJ, assistante à la réalisation.

Attention, ne pas reproduire à la maison !

Deux nouvelles sessions

Notre arrêt à Ottawa a permis à plusieurs d’entre nous de profiter de l’occasion de proximité pour aller nous ressourcer auprès de nos familles et amis. Un peu de route, un lavage, un repas chaud, quelques rigolades suivis d’accolades et hop la fin de semaine tire à sa fin.

Ce qui nous ramène au boulot avec encore une fois des belles rencontres, Violent tides et The Great Diversion.

Une pièce sombre avec trois personnes dedans.

Oups, est-ce que quelqu’un a encore branché trop de lumière à la fois ?

La même pièce, cette fois éclairée. 5 musiciens et Chris, notre preneur de son, s'affairent.

Ah voilà c’est beaucoup mieux avec de la lumière.

Le groupe The Great Diversion, se prépare à jouer. Nadia, assistante à la réalisation, tient le clap, et Marc, caméraman, filme.

The Great Diversion, Prise 1.

Trois personnes au bas d'un escalier se préparent à monter un chariot rempli de matériel audio.

Des fois c’est plat et des fois … On force ! On garde le moral, il pourrait toujours y avoir plus d’escaliers.

Quelqu’un a dit bedbugs ?

Ce matin, on se réveillait à Sudbury ! Et comme réveil, Marc s’en souviendra longtemps. Le mot le plus répandu sur les lèvres était : BEDBUGS ?!

Rassurez-vous, Aurélien a bien vite calmé la situation en analysant tous les coins du matelas de Marc.  Il semble que ce soit une fausse alarme… on croise les doigts !

Notre théorie jusqu’à maintenant est peut-être une attaque de plusieurs araignées ou bien l’attaque de plusieurs moustiques. Une chose est sûre, l’attaque comportait plusieurs soldats au combat. La bonne nouvelle c’est que personne d’autre n’en a été victime.

Une histoire de blogue définitivement à suivre…

Marc, notre caméraman, montrant à Aurélien, réalisateur en chef, et Joffrey, autre caméraman, son bras rempli de piqûres.

Ça pique !

Séquence émotion

En terminant, je voulais profiter pour souligner le travail remarqué de plusieurs de nos collègues au bureau de TFO. Ils ne sont malheureusement pas avec nous, mais plutôt bien au chaud à Toronto. Ils nous apportent un support et une aide indescriptibles.

La tournée ne pourrait être complète sans leur dévouement à la réussite du projet. Qu’ils soient membres proches de l’équipe BRBR ou qu’ils nous côtoient via un autre département, vous méritez un merci !

Marie, rédactrice en chef, et Ashlee, coordonnatrice à la production, posent devant la murale BRBR des bureaux de Toronto.

2 Barbares, Marie et Ashlee !

À demain pour la suite des aventures…

MJ

Pour découvrir l’essentiel de la nouvelle musique canadienne, toutes nos sessions, entrevues et critiques d’albums, rendez-vous sur BRBRtfo !