La ville de Vancouver est le 12e arrêt pour notre BRBR bus. Cette semaine, on explore la ville portuaire située entre les montages et l’océan pacifique. Il s’agit  la 3e plus grande agglomération au Canada et on  retrouve près de 25 000 Franco-Colombiens dans le grand Vancouver.

Vancouver est un terreau fertile en matière de rock alternatif. Si la ville tient sa renommée des pionniers de musiques lourdes comme D.O.A. et Skinny Puppy, elle sert aussi de terre d’accueil à Karate Kids, une bête dissonante à deux têtes qui chante en français.

Le duo, originaire de La Sarre en Abitibi-Témiscamingue au Québec, a pris la route de l’Ouest en 2013 dans le cadre d’une retraite créative d’un mois à Vancouver. Dans la tradition DIY, Karate Kids offre un rock à l’état brut qui s’inscrit dans la lignée de la scène emo de la côte-Ouest américaine des années 1990.

Aujourd’hui séparés entre les Rocheuses et les mines du Nord-Ouest du Québec, Sébastien et Mathieu prévoient reprendre la route, celle-là même qui a amené le duo à la quête de nouvelles sources d’inspirations sur le bord du Pacifique.

Nous rencontrons Mathieu à la plage de Kitsilano.