Fondée par les Acadiens sous le nom de Sainte-Anne-des-Pays-Bas en 1732, la ville de Fredericton (comme on la connait aujourd’hui) est la capitale du Nouveau-Brunswick. Située sur les deux rives du fleuve Saint-Jean, on y compte plus de 56 000 habitants, mais seulement une minorité de francophones en 2016.

À Fredericton, sur le bord du fleuve Saint-Jean, près des limites de la ville, un groupe répète un opéra rock audacieux chaque semaine. La ville accueille chaque année le Festival Harvest Jazz & Blues, la plus grande manifestation internationale de jazz, de blues et de worldbeat de la côte est, et c’est un festival que Marc Bragdon, membre du groupe Young Satan In Love, connait très bien.

Young Satan in Love, c’est les ambitions de Starmania qui rencontrent les musiques d’Épopée Rock dans le cadre d’un joyeux délire théâtral élaboré, avec ses intrigues, ses accessoires et même un programme pour accueillir les spectateurs !

L’univers du groupe formé de vétérans de la scène musicale de Fredericton offre une série de personnages éclatés, comme ce jeune diable amoureux et romantique sur le point de terminer son secondaire ou Clobber le clown, victime de l’exubérance du public.

Avec un premier disque-fleuve de 27 chansons et sketches entre les mains, Young Satan in Love sort du lot parmi la proposition rock du Nouveau-Brunswick. Surtout, le groupe témoigne qu’il est possible de repousser les attentes du public tout en livrant un rock contagieux et mémorable.

Nous retrouvons Marc sur le pont du Riverfront Trail, juste à côté d’une des scènes principale du festival Harvest Jazz & Blues.