Capitale de l’Alberta, fondée en 1795 par la compagnie de la Baie d’Hudson, la ville d’Edmonton compte près de 900 000 habitants, dont environ 16 000 Franco-Albertains. Edmonton héberge aussi une grande communauté francophile, puisqu’on estime à 60,000 le nombre de personnes y apprenant le Français.

Au pied des rocheuses, l’une des plus belles voix émergentes s’exprime autant dans la langue de Leclerc que de Dylan. Plutôt que de mener deux carrières en parallèle, Ariane Mahrÿke Lemire en mène une seule où les langues s’entremêlent sans dénaturer leurs qualités respectives.

La démarche de l’artiste est à l’image de sa ville, où les communautés francophone et anglophone se côtoient. Le point culminant de cette approche fut la sortie de Double Entendre, un disque double paru en 2008, dont une moitié est en anglais et l’autre en français. Plutôt que d’être un obstacle à la création, la relation entre les deux langues sert de source d’inspiration.

Sur ses deux albums suivants (Décousue en français en 2010 et Wrecked Tangles and Love Knots en 2012), Lemire impose une étonnante alternance en équilibre entre les langues, le plaisir du blues et la technique chansonnière francophone. Ces transitions se font avec aisance, car Lemire ne force rien en laissant plutôt la place à la spontanéité et au hasard.

Aujourd’hui, Ariane nous montre son petit bout de pays.