C’est sur les terres rouges de l’Île-du Prince-Edouard que le BRBR bus fait son prochain arrêt. L’île qui a inspiré l’auteur Lucy Maud Montgomery durant l’époque victorienne à écrire son célèbre roman Anne… la maison aux pignons verts, est aujourd’hui devenue une importante destination touristique. Sa capitale, Charlottetown, la ville nommée en l’honneur de la reine Charlotte, a été l’hôte de la première étape de la confédération canadienne en 1864. C’est maintenant aussi un grand berceau pour les arts et la musique.

Pour le non-initié, The Eastern Belles offre de jolies chansons folk agencées à des harmonies vocales chaleureuses qui évoquent les étés de l’Île-du-Prince-Édouard.

À Charlottetown, il s’agit plutôt d’un véritable super groupe qui offre une rencontre inespérée entre trois des plus belles voix de la terre d’Anne… la maison aux pignons verts. Catherine MacLellan est une tête d’affiche de la scène folk canadienne, dont le travail fut célébré par les prix Juno. Ashley Condon réconcilie les traditions musicales de la province insulaire avec le courant folk contemporain, tandis que Meaghan Blanchard s’inscrit plutôt dans les musiques country américaines.

À trois, The Eastern Belles, offre un rassemblement spontané, comme ceux qui se produisent régulièrement dans les cuisines de l’Île-du-Prince-Édouard.

En spectacle, le trio capture pleinement l’essence de la province avec son caractère intime et familier, tout en offrant de nouvelles chansons écrites dans le cadre du projet.

C’est sur Victoria Row, une rue piétonnière au centre-ville de Charlottetown, que nous rencontrons Meaghan.

Deux rousses qui se baladent ensemble à Charlottetown, ça promet !