Zoom sur The Eastern Belles

Chaque vendredi, je demande à un artiste mis en vedette dans l’épisode de BRBR Le Conquérant de la semaine de me raconter sa journée de tournage telle qu’il l’a vécue. Aujourd’hui, je laisse la parole à Meaghan Blanchard, unique membre francophone du trio féminin The Eastern Belles. Meaghan me fait part de l’importance de donner la parole aux femmes dans une industrie musicale très masculine, et revient sur la cocasserie de se faire prendre en photo par des inconnus lorsque l’on ressemble à Anne of Green Gables.

Photo de couverture : un bout de l’entrée du Haviland Club à Charlottetown.

J’ai retrouvé l’équipe BRBR à Charlottetown au Haviland Club, qui est un bâtiment très ancien. Le groupe The Eastern Belles étaient là toutes ensemble et a enregistré deux chansons. L’équipe a été si professionnelle qu’on était shocked. Le director et le cameraman étaient tellement cool ! Tu sais, le camera guy ressemblait à Spiderman, la caméra était sur son dos (NDLR : lors de ce tournage les filles ont surnommé notre caméran Marc « Dr Octopus »). C’était si drôle !

Marc, caméran, filme les Eastern Belles, caméra sur le dos.

Le fameux Dr. Octopus.

La pièce [où se déroulait le tournage, NDLR] était une ancienne chambre, il y avait beaucoup de livres, c’était un peu comme une librairie. Nous sommes parties quand ils ont fait le set up, et quand nous sommes revenues il y avait des candles tout autour de la salle. C’était vraiment romantique ! Puis nous sommes allés au Back Alley Music, notre record store. C’est une place vraiment spéciale pour nous parce que c’est le seul endroit où on va acheter des disques et des records, et il y a un grand mur pour les artistes de l’Île-Du-Prince-Édouard.

On a eu une super conversation avec l’animatrice Melissa. Nous avons beaucoup parlé de la musique de locale et du fait que nous soyons rousses et que tout le monde dans la rue était autour de nous. Avec les caméras en plus je pense qu’ils croyaient que nous tournions une sorte de documentaire sur Anne, la maison aux pignons verts. Des touristes ont pris des photos de nous en train de faire l’entrevue, c’était drôle !

Melissa pourrait se faire beaucoup d’argent si elle jouait Anne aux pignons verts ! Elle m’a raconté que quand elle était petite sa famille lui lisait Anne of Green Gables, so elle avait hâte de venir ici.

C’est vraiment drôle parce qu’à Charlottetown Anne of Green Gables est tout autour de nous : les musicals, les livres, les shops, etc. Mais pas beaucoup de personnes ici ont lu le livre [rires] ! D’ailleurs, Mindy du Mindy project a dit dans une entrevue que si elle pouvait vivre n’importe où dans le monde elle viendrait à l’Île-du-Prince-Édouard à cause d’Anne aux pignons verts !

Melissa, animatrice de BRBR et Meaghan du groupe The Eastern Belles discutent dans la rue. En arrière-plan, un homme les prend en photo.

Melissa, Meaghan, et un paparazzo sur les terres d’Anne, la maison aux pignons verts.

Il y a une petite route à Charlottetown avec beaucoup de restaurants et de vintage shops qui s’appelle Victoria Row. Nous avons aussi marché là, c’était juste bon d’avoir une conversation. Nous avons parlé de comment c’est d’être une femme dans l’industrie de la musique aujourd’hui, et comment c’est d’être un groupe de femmes.

C’est différent parce que nous avons toutes fait des tournées avec des gars avant. Le premier groupe dans lequel j’étais, à genre 16 ans, c’était une femme puis tous les gars. Avoir une conversation de femmes [NDLR : avec Melissa] c’était vraiment spécial pour moi, et puis les cameras n’étaient pas dans notre visage, donc j’ai relaxé un peu. J’ai appris le français au secondaire, mais j’ai encore besoin de pratiquer et quand tu mets une caméra dans mon visage je suis un peu nerveuse !

En fait, je  suis surprise que des gens si jeunes aient ce projet si incroyable [NDLR : la tournée BRBR Le Conquérant] parce qu’ici nous n’avons pas de gens qui font des choses comme ça. Ils nous ont donné à tous des petites tuques avec le logo BRBR, d’ailleurs j’ai failli en faire une commande pour Noel !

Retrouvez The Eastern Belles, Paper Lions, Coyotes et Sorrey le 23 janvier 2016 sur les ondes de TFO !

Pour découvrir l’essentiel de la nouvelle musique canadienne, toutes nos sessions, entrevues et critiques d’albums, rendez-vous sur BRBRtfo !