Edmonton tu m’as éblouie !

Il y a environ 3 semaines déjà, depuis notre sortie officielle du #BRBRbus, et je ne peux que me considérer choyée par tout ce que cette belle aventure m’a permis de vivre. L’expérience était tellement surréaliste, que parfois je me demande si ce n’était pas qu’un rêve. Lorsque je regarde mes photos, je comprends vite que c’était bien réel. 

Photo de couverture : est-ce le bateau des Barbares ?!

Énormément de travail, mais Ô combien amusant. Certains souvenirs sont plus clairs que d’autres, comme mon passage dans une des villes que j’ai préférées : Edmonton. Plus précisément ma visite au West Edmonton Mall !

Ok, je suis d’accord que si tu es originaire d’Edmonton, tu vas sans doute considérer le centre commercial comme une attrape-touristes… Oui, mais je crois aussi, qu’en tant que touriste, qui a grandi dans l’Est du pays, c’est un endroit MALADE à voir ! Et puisque j’en avais entendu parler depuis que j’étais toute petite, je me devais d’aller voir de mes propres yeux à quoi ressemblait le plus grand centre d’achats en Amérique du Nord.

C’est ainsi, un certain 22 octobre, que Nadia et moi avons traversé la ville d’Edmonton jusqu’en banlieue pour aller découvrir le mall !

Wow ! C’est gros et il y a vraiment pleins de choses ! Cinéma, restaurants, plus de 900 magasins et des activités super intéressantes !

Patinoire qui se trouve à l'intérieur du West Edmonton Mal. Une patineuse au milieu s’apprête à faire son numéro.

Une patinoire. Avec parfois des spectacles de patinage artistique ou des parties de hockey.

Au milieu du West Edmonton Mal on voit un bassin d'eau, avec un bateau, des petites îles et une zone avec des escaliers. On dirait une structure de jeux sur l'eau.

Un lac intérieur…

Une otarie qui dépose sa tête sur la tête d'une dresseuse. L'otarie est dans son bassin les nageoires sur le rebord de la vitre et la dame est l'autre côté de la vitre dans la section spectateurs.

…avec des otaries.

Un mini putt intérieur au milieu des magasins du centre d'achats. Sur les terrains il y a des cactus et des clôtures jaunes pour délimiter les zones des terrains.

Un mini putt.

À l'intérieur un parc aquatique, le plafond est fait de fenêtres pour laisser entrée la lumière naturelle. On voit 3 grosses glissades qui vont jusqu'au plafond. Au bas pleins de chaises blanches qui fond face à la piscine à vagues.

Un parc aquatique.

Et le meilleur pour la fin…le parc d’attractions Galaxyland ! De vrais manèges qui sont assez gros pour vous donner de vraies sensations fortes ! Les opérateurs me suggéraient même de retirer mes lunettes pour ne pas risquer de les perdre. Bizarre comme concept, j’imagine que les gens doivent perdre leurs lunettes régulièrement.

Bref, en tant que bonne petite canadienne, j’ai écouté la madame et j’ai fait tous les manèges sans mes lunettes.  Il faut dire que c’est une drôle de sensation, puisque sans mes lunettes, je ne vois pas grand chose. Haha.

À l'intérieur, un gros manèges jaunes avec 3 loupes qui font tourner à l'envers.

L’un des plus grands parcs d’attractions intérieurs au monde.

Bref, une après-midi forte en émotions ! Lorsqu’était venu le temps de retourner à la maison, nous avons réalisé que c’était l’heure de pointe et que nos téléphones cellulaires étaient presque morts. Un facteur qui pouvait engendrer une forte possibilité que notre GPS s’éteigne sur le chemin du retour…Ouuhlala…. Tsé ce genre de préoccupations auxquelles nous avons affaire en 2015…

Évidemment, nous nous sommes rendues sans problèmes. Le bus était là, bien positionné où nous l’avions laissé. Au coin de la 101e et 103e rue.

Ne vous inquiétez pas, Edmonton a plus à offrir qu’un centre commercial. Je sais d’ailleurs que pour les amateurs de plein air, vous serez servis ! Si vous n’avez pas nécessairement le temps de faire un gros détour de 4 heures de voiture vers le parc National de Jasper (vraiment si vous n’avez pas le temps, car personnellement c’est vraiment un incontournable !) vous pouvez profiter, en plein centre-ville, de plus de 160km de sentiers qui longent le bord de la rivière Saskatchewan. Malheureusement, je n’ai pas eu la chance d’y aller. Par contre, ça ne veut dire qu’une chose : je vais devoir y retourner !

Vue du paysage du haut d'une colline. On voit une rivière qui coule entre 2 rives.

La rivière Saskatchewan.

Sur la rue, dans le centre ville. On voit un bâtiment avec des courbes bizarres. La galerie d'Art de l'Alberta.

Galerie d’art de l’Alberta

En terminant, j’aimerais recommander un petit restaurant bien sympathique avec une ambiance décontractée et chaleureuse où nous sommes allées déjeuner : Le Blue Plate Diner sur la 104ieme rue.

Si jamais vous passez par-là, bon appétit !

MJ

Pour découvrir l’essentiel de la nouvelle musique canadienne, toutes nos sessions, entrevues et critiques d’albums, rendez-vous sur BRBRtfo !